Diagnostic du secteur privé : Mobiliser le secteur privé pour appuyer la transformation économique de la Côte d’Ivoire

Mar 19 janvier 2021Classé dans ArticlesVue(s) 641 fois

RÉSUMÉ EXÉCUTIF

Après une longue période de troubles civils culminant en 2011, la Côte d’Ivoire a connu une phase de croissance économique exceptionnelle. De 2012 à 2018, la croissance du PIB s’est établie en moyenne à 8 %, soit un taux supérieur à la quasitotalité des pays comparateurs. Fait crucial : près de la moitié de la croissance s’explique par une productivité plus élevée – une première depuis les années 1980, lorsque la Côte d’Ivoire se classait parmi les pays africains les plus performants avec une industrie manufacturière en plein essor et de solides indicateurs de développement humain, notamment dans le domaine de l’éducation.

Néanmoins, la crise mondiale liée à la pandémie de COVID-19, survenue en Côte d’Ivoire en mars 2020, est venue ajouter un défi supplémentaire au développement économique et social du pays – et alors que la forte croissance économique commencait tout juste à porter ses fruits en termes de réduction de la pauvreté. Outre ses effets sanitaires immédiats dont on souhaite qu’ils soient les plus faibles possibles grâce à la réaction rapide des autorités, cette épidémie peut avoir un effet important sur l’économie ivoirienne, le budget de l’Etat mais aussi le secteur privé.1 S’il est encore trop tôt pour analyser l’impact de cette épidémie, il sera d’autant plus important pour la Côte d’Ivoire, à l’issue de cette crise, de déployer des moyens innovants afin de relancer la croissance, (re)créer des emplois et donner de l’espoir à sa population.

L’un des axes à suivre devra être le renforcement du rôle du secteur privé dans l’économie et le développement d’opportunités d’investissement qui généreront la croissance et l’emploi nécessaires. Le Diagnostic du Secteur Privé (DSP) en Côte d’Ivoire s’intéresse donc à la manière dont les autorités ivoiriennes peuvent identifier, prioriser et mettre en place les réformes nécessaires à la sortie de crise, tenant compte de l’évolution du paysage économique mondial et des nouvelles opportunités qu’offrent la réorganisation des chaînes de valeurs et la transformation digitale.

(...).

 

Pour plus d'informations, télécharger le document ci-dessous.

Fermer