Côte d’Ivoire / Inclusion Financière - LES ACTEURS FONT UN BILAN ET PRECISENT LEURS ACTIONS PRIORITAIRES POUR 2022

Mar 16 août 2022Classé dans ArticlesVue(s) 72 fois

La quatrième (4ème) session du Comité National de Suivi de la Mise en Œuvre des Stratégies d’Inclusion Financière (CNSMO) s’est tenue le jeudi 11 août 2022, au 20ème étage de l’immeuble SCIAM d’Abidjan Plateau, sous la présidence de l’Agence de Promotion de l’Inclusion Financière de Côte d’Ivoire (APIF CI).

Les états de mise en œuvre du plan d’actions 2019-2024 de la Stratégie Nationale d’Inclusion Financière (SNIF) et des feuilles de routes assignées aux différents Groupes de Travail qui composent le Secrétariat Exécutif du CNSMO ont été présentés et ont fait l’objet de discussions.

Il en ressort, pour les Groupes de Travail (GT) axés sur les Produits et les canaux de distribution, le Développement de la Finance numérique, la Protection des clients et l’éducation financière, la Règlementation et la politique fiscale, 41 actions desquelles découlent 100 activités à exécuter. De celles-ci, 29 activités sont réalisées, 17 sont en cours de réalisation et 54 sont non-réalisées.

En vue d’aller plus loin dans l’exécution de leurs différentes feuilles de route, les Groupes de Travail ont évoqué des contraintes. Ces contraintes portent en général, sur la difficulté à mobiliser les membres des Groupes de Travail, la transmission régulière des données et initiatives sur l’inclusion financière, l’harmonisation des actions des structures intégrées à la SNIF 2019-2024 et le manque de budget.

Pour l’année 2022, le CNSMO a dégagé neuf (9) actions prioritaires à mettre en œuvre.

Il s’agit, entre autres, de favoriser l’inclusion financière des acteurs du secteur informel, notamment des Associations Villageoises d’Épargne et de Crédit (AVEC) ; de renforcer la digitalisation des flux financiers de l’État ; d’élaborer des modules de formation et de sensibilisation pour l’éducation financière des populations cibles et de vulgariser le dispositif règlementaire sur les fintechs.

Lors de cette 4ème session du CNSMO, la Banque Centrale des États de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) a informé l’ensemble des participants, de la mise en place du Bureau de connaissance et de suivi des fintechs et bientôt, de la disponibilité de l’étude portant sur l’état des lieux des besoins des populations, mal desservies en produits et services financiers innovants dans l’UEMOA.

Pour rappel, le CNSMO a pour missions essentielles de sensibiliser les populations sur les mécanismes nationaux et internationaux ; d’examiner le plan d’actions de la SNIF 2019-2024 en vue d’en faire des ajustements nécessaires en adéquation avec la stratégie régionale en matière d’inclusion financière ; pour en identifier les opportunités et les actions.

Fermer