FinTechs et innovation : la voie à suivre pour une inclusion financière durable

Lun 10 janvier 2022Classé dans BlogVue(s) 711 fois

Chaque semaine, les gros titres mettent en avant des investissements envers les FinTechs. Le plus récent est celui de CinetPay, une FinTech Ivoirienne qui opère dans neuf pays. 

Le secteur des FinTechs est le plus peuplé et le mieux financé parmi les start-ups technologiques du continent, avec des acteurs qui ont levé près de 900 millions de dollars au cours des six dernières années, selon Disrupt Africa. 

Les investisseurs et les entreprises de FinTechs sont attirés par les marchés dotés d'écosystèmes de réglementation financière plus robustes. Malgré les bonnes nouvelles pour la FinTech ivoirienne, seuls quatre pays du continent africain, l'Afrique du Sud, le Kenya, le Nigeria et l'Égypte reçoivent aujourd'hui à eux seuls, 80% des investissements. 

La pandémie a accéléré le rythme d'adoption des services FinTechs, rendant l’adaptation difficile pour  les régulateurs. Sur le plan régional, le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord ont connu la plus forte croissance, avec une hausse de 40 %, l'Afrique subsaharienne et l'Amérique du Nord, avec une hausse de 21 % chacune.

En général, les marchés émergents et les pays en développement ont connu une croissance plus rapide que les marchés développés. Il existe toutefois quelques exemples positifs sur la façon dont les régulateurs abordent ce nouvel environnement. Bien qu'il soit encore trop tôt pour tirer des conclusions définitives, quelques leçons peuvent aider à fournir des repères aux régulateurs par le biais de l'utilisation de bureaux d'innovation, de bacs à sable, et de l'adoption de RegTech.

Pour plus d'informations; merci d'ouvrir le lien suivant : Le Hub de la Finance digitale.

Fermer