Maillage des établissements financiers en Côte d'Ivoire

Mer 07 avril 2021Classé dans BlogVue(s) 131 fois

En Afrique subsaharienne, le contexte est en revanche différent. Bien que le processus de digitalisation de la banque y soit là aussi été entamé, ce dernier se déploie à un rythme moins soutenu, au sein de marchés où le taux de bancarisation des populations reste à des niveaux encore modestes et où une frange importante de clients se rend régulièrement en agence dans le but de réaliser des opérations à très faible valeur ajoutée.(...).

Assurer un maillage efficient des territoires reste donc un défi majeur pour toutes les banques du continent, d’autant que sur des marchés où se côtoient des établissements nationaux, panafricains (marocains, nigérians, sud-africains, etc.) et internationaux, rapprocher la banque au plus près du client pourrait signifier une hausse de la création de comptes et une vente directe plus conséquente de produits bancaires (crédits, épargne, bancassurance, etc.). Fin 2018, Société Générale Côte d’Ivoire, l'établissement comptabilisant le plus grand nombre de comptes bancaires dans le pays et l’un des plus grands réseaux d'agences, plafonnait à une moyenne de 13903 clients par agence. À ce jour, les banques ivoiriennes dans leur ensemble disposent en moyenne d'une agence pour 5670 clients, soit un niveau bien trop élevé pour espérer satisfaire efficacement l’ensemble de la clientèle. D’autant que dans le même temps, les fournisseurs de services de mobile money, grâce à leur système d’agents portés par des commerces de proximités réussissent un maillage bien plus performant, avec en moyenne 159,8 clients par point de ventes.

Pour  plus d'informations: https://www.innogenceconsulting.com/post/le-d%C3%A9fi-de-penser-la-banque-de-demain-en-afrique?fbclid=IwAR3UzKMFTYSQDnuS2fJt8Pvy4j7LWcyJUZX4yUPjX2jVx9TO40xRgA1htEc 

Fermer