Mobilisation de l’épargne populaire : La CDC-CI va mettre en place un « Produit d’épargne réglementée et rémunérée »

Ven 25 mars 2022Classé dans ArticlesVue(s) 411 fois

« Rôle de la Caisse des Dépôts et Consignations de Côte d’Ivoire (CDC-CI) dans la mobilisation de l’épargne populaire : projet de mise en place d’un produit d’Epargne Réglementé et Rémunéré distribué en partenariat avec le secteur bancaire et financier ». C’est le thème du séminaire qui a réuni au Sofitel Abidjan Hôtel Ivoire, le 24 mars 2022, les responsables des Caisses de Dépôt de France, du Maroc, du Sénégal, de Tunisie, du Gabon, du Burkina Faso, du Niger et du Benin ainsi que des acteurs du secteur bancaire et financier de Côte d’Ivoire.

La mise en place de ce produit d’épargne innovant vise notamment à améliorer le niveau de l’inclusion financière à travers la collecte d’une partie de l’épargne informelle via le secteur bancaire et financier, et d’autre part, à contribuer au financement de l’économie ivoirienne. L'objectif de la CDC-CI, est de faire rentrer dans l’épargne formelle 336 milliards FCFA, soit 5% du volume de l’épargne informelle, dans un délai de 8 années à compter du lancement du produit.

En Côte d’Ivoire, le secteur informel contribue à environ 30%-40% du PIB et emploie plus de 90% de la population du pays. La majeure partie des travailleurs informels qui sont rémunérés en espèces et non fiscalisés ne sont pas prêts à « formaliser » leurs avoirs dans une institution financière par méconnaissance des mécanismes mais surtout par méfiance du système.

Le volume de l’épargne informelle en Côte d’Ivoire estimé en 2020 à 5300 milliards FCFA.

Selon la Banque Mondiale et l’APBEF-CI, l’APSFD, et l’ASACI, le volume de l’épargne informelle en Côte d’Ivoire représente environ 80% de l’épargne nationale, soit un chiffre estimé en 2020 à 5300 milliards FCFA. C’est donc au regard de ces résultats, La Caisse des Dépôts et Consignations de Côte d’Ivoire (CDC-CI), souhaiterait collecter une partie de cette épargne dans les circuits officiels par un nouveau produit d’épargne simple, accessible et sécurisé.

Représentant le Ministre de l’Economie et des Finances, à l’ouverture de ce séminaire, Mme Minafou Fanta Coulibaly, Directeur de cabinet, a salué l’initiative de la CDC-CI. Pour elle, ce projet vient à point nommé et permettre d’atteindre une plus grande inclusion sociale et financière. A l’en croire la mise en place de ce produit innovant permettra à la CDC-CI de jouer pleinement son rôle d’acteur majeur de mobilisation de l’épargne domestique. Et aussi d’accélérateur de la transformation économique et sociale de la Côte d’Ivoire.

Pour ce qui est de l’accompagnement du gouvernement, elle a affirmé que celui-ci ne ménagera aucun effort dans la mise en œuvre effective de ce produit.

Pour sa part Lassina Fofana, Directeur général de la CDC-CI, a remercié les partenaires de la CDC-CI notamment le cabinet consultant GB2A, l’Agence Française de Développement, Expertise France et le Groupe Caisse des Dépôts France pour leur accompagnement dans la conception et la réalisation de ce produit d’épargne réglementé et rémunéré. Egalement, il a remercié les Caisses de Dépôt sœurs ainsi que et les acteurs du secteur bancaire et financier de Côte d’Ivoire pour leur participation et leur contribution à ce séminaire. Aussi les a-t-il invité à s’engager avec la CDC-CI pour la mise en œuvre effective de ce produit d’épargne innovant.

Un produit d’épargne innovant, simple, accessible, sécurisé et digitalisé ouvert à tous

Il faut noter que ce séminaire international constitue la phase finale de l’étude de faisabilité pour la mise en place d’un produit « d’épargne Réglementé et Rémunéré ». Cette étude a été réalisée grâce à la Facilité d’appui de l’Agence Française de Développement (AFD). Signalons que la Facilité d’appui est un soutien financier et technique de l’Agence Française de Développement en faveur des Caisses de dépôt du Burkina Faso et de la Côte d’Ivoire et mise en œuvre avec l’assistance technique d’Expertise France et du Groupe Caisse des Dépôts France.

En ce qui concerne la CDC Côte d’Ivoire, il faut indiquer que cette facilité vise à renforcer sa structuration, son développement et ses capacités de mobilisation des ressources. Et ce, à travers une assistance technique portant sur quatre composantes. Il s’agit de son opérationnalisation par la réalisation d’études portant sur le plan d’affaires à cinq ans, le modèle prudentiel, la gestion des risques, le schéma directeur informatique et les systèmes d’information, les doctrines d’investissement ; renforcement de ses capacités ; de la réalisation de plusieurs études de faisabilité et d’un appui transversal.

En somme, cette étude vise à mettre en place un produit d’épargne innovant, simple, accessible, sécurisé et digitalisé ouvert à tous les nationaux résidant ou non, et les non-nationaux résidant en Côte d’Ivoire, et distribué par le réseau des banques, des microfinances et du mobile money.

A noter que cette offre d’épargne présente les caractéristiques communes à toutes les Caisses de dépôt, à savoir la garantie de l’Etat ; la liquidité du produit ; la centralisation et la gestion par les caisses de dépôt ; le partenariat avec un réseau de collecteurs ; la détention d’un livret d’épargne par personne ; l’absence ou le faible niveau de frais d’ouverture, de gestion et de clôture.

  Source : Fratmat.info

  Liens connexes : Aip.ci  / Abidjan.net

Fermer