SALON DE L'INCLUSION FINANCIERE : STRATÉGIE NATIONALE D’INCLUSION FINANCIÈRE (SNIF 2019-2024). Des acquis à mi-parcours de la Stratégie présentés

Lun 06 mars 2023Classé dans ArticlesVue(s) 1759 fois

Cette présentation effectuée lors de la Conférence inaugurale du SIF a mis en évidence les cinq axes de la SNIF adoptée par le Gouvernement ivoirien le 15 mai 2019,  à savoir l’axe 1 portant « Amélioration de l’accès aux produits et services financiers des populations vulnérables et exclues », l’axe 2 qui concerne « la promotion de la finance numérique », de l’axe 3 relatif à « la protection des clients et de l’éducation financière de la population », de l’axe 4 sur « la règlementation évolutive adaptée » et enfin de l’axe 5 orienté principalement vers « un cadre fiscal et politique favorable à l’inclusion financière ».

Face à un auditoire attentif, M. BROU Patrice a fait ressortir les acquis selon les axes stratégiques sus évoqués. Au titre de l’axe 1 la mise en œuvre de la Composante Inclusion Financière du Projet Accel Africa, avec le Bureau International du Travail (BIT) a permis de cibler les travailleurs de la cacao culture dans les villes de M’batto et Soubré. Cette composante  a abouti à l’élaboration de caractéristiques de services financiers adaptés aux producteurs agricoles à l’endroit des institutions financières. En outre, dans le cadre d’un projet de cartographie des Associations Villageoises d’Épargne et de Crédit (AVEC), visant à intégrer dans le système financier les ressources collectées par les groupes d’épargnes informels, une étude de faisabilité a permis d’évaluer l’intérêt de plusieurs institutions financières à s’engager au niveau  de la facilitation de l’accès au financement pour les sociétés  coopératives de la filière Café Cacao, l’APIF a collaboré  avec l’ONG  IDH et le Conseil Café-Cacao dans le cadre du projet FCIP (Farm and Coop Investment Program).Au total 56.295 nouveaux comptes d’épargnes ont été ouverts de 2019 à 2021 au profit des acteurs de la filière dans le cadre de ce programme, avec 79.549 agriculteurs ayant bénéficié de prêts aux intrants.

 Pour ce qui est de l’axe 2 de la SNIF, un guide d’orientation pour stimuler  la digitalisation des paiements marchands  a été élaboré dans le but d’encadrer les acteurs du secteur de la fintech. Ce plan d’action s’appuie sur des recommandations d’une étude panoramique  sur la fintech conduite par l’APIF en 2020 avec l’appui de la Banque Mondiale. À l’actif de l’axe 2 on retient également la digitalisation des paiements gouvernementaux à travers le développement de plusieurs plateformes, tels que Trésor-Pay-Trésor Money, opérationnels depuis 2020.

Au titre des acquis de l’axe 3, il y a la mise en œuvre du Programme National d’Éducation Financière (PNEF). Adopté en Conseil des Ministres le 26 février 2020, le PNEF est en cours avec l’élaboration de 19 modules d’Education Financière pour 4 groupes cibles, que sont les jeunes, les populations rurales, les entrepreneurs et les salariés. Toujours dans la dynamique  du PNEF, les modules d’éducation  financières de l’OIT pour les travailleurs agricoles ont été contextualisés suite à des enquêtes réalisées dans les villes de M’batto et Soubré en avril 2021.

 Pour ce qui est des axes 4 et 5 relatifs à la réglementation, au cadre fiscal et politique, le Directeur par intérim de l’APIF a présenté entre autres acquis, l’adoption de la loi modifiant l’ordonnance n°2011-367 du 03 Novembre 2011 portant réglementation des systèmes financiers décentralisés (SFD) qui autorise désormais les SFD a mené des activités de finance islamique. Cette loi a été adoptée par l’Assemblée Nationale et le Sénat.

 En outre, la décision n°2020-0597 du Conseil de surveillance de l’autorité de régulation des télécommunications/TIC de Côte d’Ivoire (ARTCI), vise désormais à faciliter l’accès des fournisseurs des services financiers numériques aux codes USSD, permettant de diversifier leurs offres dans les zones mal desservies par la connexion internet. Comme acquis également au niveau de ces axes, il y a désormais une exonération partielle des opérations de micro assurance depuis l’annexe fiscale 2022 en son article 15. Cette exonération induit une réduction de moitié, des taux de la taxe sur les contrats d’assurance applicable aux contrats de micro assurance.

A l’issue de cette présentation fort appréciée, M. BROU Patrice s’est soumis à l’exercice des questions réponses avec des participants visiblement satisfaits.

Créée le 30 mai 2018 et placée sous la tutelle du Ministère de l’Économie et des Finances, l’Agence de Promotion de l’Inclusion Financière de Côte d’Ivoire qui coordonne la mise en œuvre de la SNIF 2019-2024, est chargée entre autres, de suivre l’opérationnalisation des projets visant à renforcer l’inclusion financière en Côte d’Ivoire , de mettre en œuvre la politique gouvernementale en matière de promotion de l’accès des populations vulnérables aux services financiers de base, de coordonner et d’encadrer l’intervention des acteurs nationaux en matière d’Inclusion Financière.

 

                                                                                                                                                                                                           Sercom APIF

Fermer