PROGRAMME NATIONAL D’EDUCATION FINANCIERE (PNEF):Des formateurs outillés sur les supports pédagogiques

Mer 29 novembre 2023Classé dans ArticlesVue(s) 224 fois

Le lundi 27 novembre 2023, la CRRAE-UMOA sise à Abidjan-Plateau a servi de cadre à la cérémonie de lancement des sessions de formations des formateurs sur les outils et supports pédagogiques en éducation financière, sous l’égide du Ministère des Finances et du Budget via l’Agence de Promotion de l’Inclusion Financière de Cote d’Ivoire (APIF-CI).

Ils sont une cinquantaine de personnes ressources issues entre autres des Administrations publique et privée, d’associations professionnelles, d’ONG, de centrales syndicales et d’organisations de la société civile à bénéficier du 27 novembre au 15 décembre 2023, de 19 modules de formations en éducation financière. Ils auront pour mission d’instruire à leur tour, 4 groupes cibles du PNEF. Il s’agit notamment des jeunes, des ruraux, des entrepreneurs et des salariés identifiés sur l’ensemble du territoire national.

Les techniques andragogiques, les méthodes d’animation d’une formation, les méthodes spécifiques et adaptées aux publics cibles du PNEF y compris les analphabètes, sont autant de matières qui seront enseignées aux participants pendant ces 3 semaines d’apprentissage.

Revenant sur les motivations de ladite formation, le Directeur de l’APIF-CI, M.Brou Patrice, a rappelé la priorité de l’inclusion financière dans le contexte économique mondial qui en fait un objet d’attention particulière des Gouvernements et des organismes de développement. C’est pourquoi a-t-il précisé, l’axe stratégique 3 de la Stratégie Nationale d’Inclusion Financière (SNIF 2019-2024) relatif à la protection des clients, a conduit à l’élaboration du PNEF, adopté en Conseil des Ministres en février 2020, et qui s’appréhende comme une alternative à la problématique de l’éducation financière. « L’Agence de Promotion de l’Inclusion Financière (APIF), en vue de mieux cerner la problématique de l’éducation financière, a diligenté au cours de l’année 2022, une enquête nationale d’évaluation de la capacité financière, menée sur le terrain par le Cabinet d’experts ayant couvert les 14 districts que compte la Côte d’Ivoire.

Les principaux résultats de cette étude ont révélé un faible niveau de connaissance en éducation financière des populations. En effet, il en est ressorti en autres que 48,21% des personnes interrogées n’épargnent pas pour raison de faible niveau de revenu. Aussi, 40,46% privilégient les comptes de mobile money en raison de la rapidité, de la facilité d’accès et des coûts abordables des services d’envoi et de retrait d’argent.

Ces seuls résultats démontrent une mauvaise compréhension de la notion d’épargne pour une frange importante de la population, alors que l’amélioration du niveau d’épargne des ménages est reconnue pour son impact positif sur les individus, le système financier et l’économie nationale.

Ainsi, suite à cette étude sur les habitudes et pratiques financières des populations, dix-neuf (19) modules d’éducation financière ont été conçus en cohérence avec les besoins réels des populations cibles à travers un processus inclusif et participatif adopté, en s’appuyant sur l’ensemble des principales parties prenantes au plan national et international », a-t-il expliqué.

Notons que cette formation des formateurs en éducation financière bénéficie de l’appui financier du Projet d’Amélioration de la Gouvernance pour la Délivrance des Services de bases aux citoyens (PAGDS) et de l’appui technique du Cabinet Horizon Performance, retenu à l’issue d’un avis à manifestation d’intérêt.

 

                                                                                  Sercom/Apif

Fermer